la boule de Vendays Montalivet : site officiel du club de pétanque de VENDAYS MONTALIVET - clubeo

assemblée générale 2013

Jean-Marie Gajeot, Serge Sertori et Martine Pillet.

© Photo Photo l. L.

   

Victime de son succès, le président de la Boule de Vendays-Montalivet, Serge Sertori, affirme que les bénévoles ne sont pas assez nombreux et que le club house ne pourra plus être ouvert tous les jours si une solution n'est pas trouvée rapidement.

Avec 247 adhérents - soit 45 de plus cette année - 23 concours ont été organisés, composés de six challenges, de doublette mêlée et montée. Le jeu à la bouteille a vu une augmentation de joueurs. 16 718 jeux ont été comptabilisés, soit 1 148 de plus en un an, peut être dû à l'augmentation de 45 joueurs.

« Nous manquons de bénévoles. La saison a été beaucoup trop lourde pour le conseil d'administration. » Et de poursuivre : « Nous passons dans le local plus de 1 800 heures pour les jeux à la bouteille et 300 à 350 heures pour les concours, soit 2 150 heures environ... plus qu'une personne à temps complet ! Sans compter le temps passé aux achats des vins, à la préparation des repas… Et de prévenir que le conseil d'administration ne tiendra pas à temps complet le jeu à la bouteille par « manque d'effectif ».

« Soit on ferme et on perd des recettes, soit on embauche. On n'est plus que cinq, c'est trop contraignant ! »

Contrat unique d'insertion

Il propose alors une solution qui arrangerait tout le monde et demande à Martine, la trésorière, d'exposer la solution. Elle pourrait être employée grâce à un emploi contrat unique d'insertion (CUI), ce qui permettrait d'accomplir vingt heures par semaine à moindres frais, grâce aux subventions du Conseil général. Le club house serait ouvert toute la semaine comme actuellement.

En calculant le cumul des subventions et en augmentant les consommations de 0,50 €, le club devrait pouvoir supporter le coût. Le bureau tiendrait bénévolement le club house le week-end.

Le premier magistrat Michel Bibey propose de se rapprocher de Christophe Ribeierro, en mairie, afin de remplir les dossiers nécessaires à la mise en route de cet emploi. Fermer le club serait regrettable pour la commune, puisqu'il procure une animation toute l'année.

Bilan moral et financier ont été adoptés à l'unanimité. Les sorties ont rencontré une vive réussite. Quelques démissions à souligner pour déménagement ou raisons personnelles : Bertin Groffier, Hervé Betes, Marco Savinel.

CLIQUEZ SUR UN DE ""NOS PARTENAIRES""

pour avoir l'adresse et heures d'ouverture etc...